Book Sprint

La chambre des merveilles de Julien Sandrel

la-chambre-des-merveilles-1049931-264-432

Catégorie : Drame

RésuméLouis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Mon avis :

Ce roman fait partie de mes dernières acquisitions. Certains avis de lecteurs m’ont donné envie de découvrir cette histoire. Nous allons entrer dans la vie de Thelma et Louis, son fils, âgé de 12 ans. C’était un matin comme les autres. Pourtant, en une fraction de seconde l’univers de cette mère et de son fils va voler en éclats. Son enfant contrarié de ne pas pouvoir parler à sa mère d’une chose importante, prend son skate et s’éloigne d’elle. Soudain, le choc brutal… À partir de cet instant,  toutes les priorités vont changer. Louis est en danger vital. Plongé dans le coma, le pronostic est sombre. Ses examens ne montrent aucun signe encourageant. Le verdict est sans appel, d’ici quelque temps, si son état n’évolue pas, il faudra le débrancher de cette machine qui le relie à la vie. Thelma totalement anéantie va errer dans la chambre familiale de son fils. Elle va trouver un mystérieux carnet… Louis y a inscrit les rêves qu’il souhaiterait accomplir. Sa mère va se lancer à corps perdu dans cette aventure particulière. Réaliser les souhaits de son jeune garçon coûte que coûte. Peu importe le danger, le ridicule de la situation… Elle va s’y atteler avec force et conviction. Ses exploits permettront-ils à Louis de revenir parmi les siens ? Personne ne peut le dire. Malgré tout, tant que son cœur bat tout espoir est encore possible. Peut-être que cet adolescent entendra les différents récits des exploits de sa mère. Trouvera-t-il la force de sortir de l’état dans lequel il est plongé ? Thelma veut réaliser les rêves de son enfant. Cette mère effondrée va voyager, faire des rencontres et accomplir des choses parfois déjantées pour son âge. Peu importe, elle y mettra tout son cœur et ses tripes pour vivre ce que son fils n’aura peut-être jamais l’occasion de faire. Un jour, elle reçoit un coup de téléphone inquiétant de l’hôpital. Elle doit venir immédiatement, le message est loin d’être rassurant. Rejoindra-t-elle son jeune garçon avant qu’il ne soit trop tard ? Y a-t-il encore une chance de le sauver ? L’avenir est si incertain. Toutefois, elle a de quoi être fière. La liste des envies de Louis vient de s’achever. Quel que soit le discours qu’elle va devoir entendre, de son côtés sa mission est réussie. Toutes les choses inscrites dans ce carnet ont été accomplies. Est-ce une façon pour Thelma de se défaire de son degré de culpabilité ? L’auteur nous offre un récit poignant. Un très beau témoignage d’amour et d’espoir. Julien Sandrel va alterner les chapitres entre les pensées de notre jeune malade et les actions efficaces de sa mère. Un roman truffé de moments forts et d’émotions. J’ai passé un excellent moment de lecture et je classe ce livre dans mes coups de cœur du mois d’août.

 

Extraits et citations :

« Je ne le savais pas encore, mais il y aurait un avant et après ce samedi 7 janvier 2017, 10 h 32. »

 

« Une mamie geek, c’est la classe, me répète-t-il souvent. Moi, je trouve que c’est

la poisse. » 

 

«  – À trois, on ferme les yeux, maman. 

–  Jésus  Marie Joseph, qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu… 

–  Maman,  tu n’as jamais cru en Dieu ! 

–  Ceci explique peut-être cela. »

 

@Julien SANDREL

Note 5/5

2 commentaires sur “Book Sprint

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s