Lecture en cours

 

45093178_727360374263969_4350473752526454784_n

Catégorie : Fantasy

 

 

 

 

Résumé :

EN HOMMAGE À NOS POILUS DURANT LE CENTENAIRE DE L’ARMISTICE DE 1918

LORSQU’ON EST IMMORTEL, C’EST TOUJOURS POUR UN SACRÉ BOUT DE TEMPS !
Ma sombre destinée d’éternel : être à la croisée de trépas sans nombre.

À l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918, l’auteur adresse un hommage aux hommes et aux femmes qui ont tout sacrifié (surtout leurs vies) pour défendre notre France.
Vous découvrirez un peu du Verdun de l’époque où la famille Chiny a survécu aux dernières guerres. Découvrez également un court récit (écrit vers 1920) relatant le destin d’un boulanger, et de sa femme — La boulangère héroïque —, de ce même village où vivaient les bisaïeuls de l’auteur.

———————————————————

DE SAUVAGE… : an de grâce 1730. Âme esseulée, je me retrouve quelque part en Europe entre deux vies à la recherche d’un autre corps… celui d’un homme… Ce prisonnier qui croupissait dans un cachot ! Comment m’en suis-je sorti ? J’ai oublié… mais ça va me revenir !
Ah ! Et l’année suivante, après la traversée de l’Atlantique, je fais la connaissance de Sauvages, ces Amérindiens ; des autochtones à la sagesse simple, animiste, aux danses si agréables, à la vie si paisible. C’est ainsi que j’ai épousé ma femme en Nouvelle-France. Et cette image de la fille du chef Cri me hante… ses yeux clos en forme d’amande… sa tempe… ensanglantée…

… À POILU : cette fois-ci, en 1892, je chasse le propriétaire d’un corps et récupère… sa femme ! Que va devenir ce couple inattendu ? Nous arrivons à New York pour une nouvelle vie de migrants, en espérant ne pas être inquiété par mes ennemis séculaires, les sorciers-serpents à la solde des Illuminati.

1914 : Après vingt ans passés aux États-Unis comme ingénieur hydro­électrique, je réponds à l’appel de la mobilisation générale de la France… la guerre éclatera, je le sens. Alors j’abandonne ma femme pour sauver la France, et me sacrifier. Qu’importe, je suis immortel… mais pas mon corps… si je meurs, ma chérie fera partie de l’inconsolable million de veuves de guerre.

Devenir un poilu, héros, et mourir pour la France ? Ai-je le choix ?